Vincent Verschueren: »on peut dire que la course c’est la vie et que tout ce qui se passe avant ou après, c’est juste de l’attente. »

Mis en pause depuis la mi-mars alors que les concurrents étaient prêts à prendre le départ du Spa Rally, le Championnat de Belgique des Rallyes va vivre une fin de saison particulièrement animée. Dans un calendrier totalement bouleversé après les reports et autres annulations, pas moins de cinq épreuves du Jobfixers Belgian Rally Championship sont programmées en deux mois à peine. À commencer par deux rendez-vous faisant une première apparition au niveau national : le Aarova Rally Oudenaarde (le 11 octobre à Audenarde) et le South Belgian Rally (implanté à Vresse-sur-Semois et programmé le 24 octobre). Ensuite, ce sont les traditionnels Rallye du Condroz-Huy (7 et/ou 8 novembre), Renties Ypres Rally Belgium (20-22 novembre) et Spa Rally (12-13 décembre) qui seront au menu, les deux derniers proposant évidemment une date très inhabituelle. 

Cinquième du Rally van Haspengouw sur la nouvelle Volkswagen Polo GTI R5 de l’équipe GoDrive, Vincent Verschueren a hâte de voir la saison nationale reprendre. Rencontre avec le Champion de Belgique 2017 ! 

Vincent, comment avez-vous vécu cette longue période sans rallye ? 

« Je dois dire que cela n’a pas été simple. Le rallye, c’est ma passion. C’est ce qui me pousse à aller toujours de l’avant. Pendant ces longues semaines, je me suis rendu compte à quel point cela me manquait. Pour paraphraser Steve McQueen, on peut dire que la course c’est la vie et que tout ce qui se passe avant ou après, c’est juste de l’attente. Sauf qu’ici l’attente fut exceptionnellement longue. »

Vous avez toutefois déjà pu reprendre le volant en course.

« Oui, j’ai participé au Monteberg Rally le 30 août. C’était la première épreuve organisée en Belgique après le confinement et j’y ai retrouvé ma Polo GTI R5. Il avait plu et les conditions étaient très délicates. Il y avait beaucoup de boue et l’adhérence changeait tout le temps. C’était une superbe opportunité d’apprendre à mieux connaitre notre Polo GTI R5 dans ces conditions et nous savons mieux dans quelle direction aller pour les réglages. Sportivement parlant, j’étais deuxième et assez content de mes chronos avant une sortie de route dans la dernière spéciale, conséquence d’une crevaison. Je n’ai donc pas pu conclure cette belle journée par un podium, mais l’essentiel n’était pas là. »

Quel sera le programme pour la fin de la saison ? 

« Je serai au départ de minimum trois rallyes sur les cinq du Championnat de Belgique qui sont encore à disputer. Je commencerai bien évidemment par le Aarova Rally Oudenaarde, qui se déroule à une quinzaine de kilomètres de mon domicile. Lorsque l’épreuve était au niveau régional, je m’y suis imposé deux fois, en 2016 et en 2018. Mais évidemment la concurrence sera beaucoup plus affutée ici avec la plupart des ténors du championnat de Belgique. Et quand on connait le niveau de notre compétition, je peux vous dire que ça va rouler très vite. »

Comment définiriez-vous le parcours dans la région d’Audenarde ?

« C’est tout à fait atypique. Ce n’est pas vraiment un parcours comme les épreuves ouest flandriennes que sont Ypres, le TAC Rally ou l’Omloop van Vlaanderen. Ça n’est pas non plus une épreuve wallonne comme Spa, le Wallonie, l’East Belgian Rally ou le Condroz. Je dirais en fait que c’est au milieu ! Je pense que ce sera très intéressant. »

Quels seront les deux autres rallyes où l’on verra la VW Polo GTI R5 #46 ?

« Le plan c’est d’être au départ du Condroz et de Ypres. Mais nous travaillons encore pour débloquer des budgets pour un rallye supplémentaire. Spa est la finale de la saison et, si on peut jouer un rôle en vue au championnat, nous ferons tout pour y être. »

Votre avis sur l’arrivée de nouvelles épreuves dans le calendrier ? 

« C’est très bien que l’on puisse malgré tout avoir six rallyes dans le championnat cette année ! On sait à quel point organiser une épreuve est difficile et les événements actuels démontrent encore plus le courage des organisateurs. Merci à eux ! Sur un plan sportif, je dois dire que chaque nouveau rallye est un nouveau défi et je trouve ça plutôt motivant. »

Que peut-on espérer pour la fin de la saison ? 

« L’essentiel pour nous, l’équipage et les membres de GoDrive, c’est d’apprendre à mieux cerner notre nouvelle Polo GTI R5. Pour les raisons que l’on connait, cette saison est forcément différente et les rallyes vont s’enchaîner très vite. Le but premier est d’être fin prêts au début de la saison 2021. Mais si on peut signer de bons résultats d’ici-là, nous ne laisserons pas passer notre chance ! »(com Belgian VW Club)



Catégories :Rallye & RS

Tags:

%d blogueurs aiment cette page :